CNLS campagne

Statistique COVID-19 en temps réel au Sénégal et dans le monde

73,706
Cas confirmés
Updated on 23 September 2021 14h02
70,968
Guéris
Updated on 23 September 2021 14h02
1,853
Décédés
Updated on 23 September 2021 14h02
885
Sous traitements
Updated on 23 September 2021 14h02
Monde
230,982,390
Cas confirmés
Updated on 23 September 2021 14h02
Monde
205,969,455
Guéris
Updated on 23 September 2021 14h02
Monde
4,734,891
Décédés
Updated on 23 September 2021 14h02
Monde
20,278,044
Sous traitement
Updated on 23 September 2021 14h02

JOURNEE DE CONSULTATION GRATUITE AU CENTRE MEDICAL DE FANN RESIDENCE / L’OPACITE DE LA SANTE OCULAIRE VUE PAR UN OPHTALMOLOGUE

Le Sénégal ne dispose en tout et pour tout que moins d’une centaine d’ophtalmologues. Des statistiques décevantes bien en deçà des normes de l’OMS. L’autre constatation encore beaucoup plus grave dans le même registre est que seuls 6 régions sur les 14 du Sénégal disposent d’un ophtalmologue. Cette problématique inquiétante a été soulevée par le Médecin Mar Ndiaye lors de la deuxième journée de consultation gratuite organisée samedi dernier par les travailleurs du Centre Médical de Fann Résidence.

Environ 200 personnes y ont gracieusement bénéficié des soins dans des spécialités en neurologie, en ophtalmologie et en Orl. Organisée samedi dernier par les travailleurs du Centre médical de Fann Résidence, la journée a été une occasion pour le docteur Mar Ndiaye de mettre à nu tous les manquements de la santé oculaire au Sénégal. Car, à croire ce médecin, notre pays n’a que moins de 100 ophtalmologues pour toute la population alors que l’Organisation mondiale de la santé préconise aux pays 1 ophtalmologue pour 200 000 habitants. Si vous faites le calcul, le Sénégal devrait avoir actuellement 10 000 ophtalmologues a fait remarquer en outre le médecin. Mais la situation est plus préoccupante dans les régions où seuls les techniciens supérieurs et les opérateurs en cataracte y sont en activité. D’où son appel pressant à la formation pour combler le gap.

Concernant les cas de cataracte et d’amétropie (ceux qui ont besoin de porter des lunettes) majoritairement décelés lors de cette journée, le médecin de soutenir qu’ils ont été référés dans les différentes structures sanitaires de la place. Pour l’amétropie, il soutient que cette défection visuelle est une véritable problématique de santé publique car à partir de 40 ans toute personne va développer une presbytie. Cela concerne la population dans sa globalité à quelques exceptions près. Ce qui lui fait dire qu’a un certain moment de la vie, toute personne aura besoin d’un ophtalmologue. Pour retarder ce trouble de la vision, le médecin prône la réduction des écrans chez les enfants de 0 à 3 ans et de limiter l’utilisation des écrans jusqu’à 6 ans. Car les écrans sont les pourvoyeurs d’amétropie.

Quant à la cataracte qui est une pathologie plus grave car conduisant à la cécité, il n’existe pas de traitement pour la freiner. Elle est évolutive vers la maturation jusqu’à l’intervention a-t-il conclu.

Plusieurs partenaires comme Neuropole , Medisen et Sen Apor ont permis la réussite de la journée de la consultation gratuite encadrée par les Professeurs Malick Diop  et Amadou Gallo Diop respectivement spécialiste en Orl et en Neurologie. Selon des sources des organisateurs, ce centre médical œuvre dans l’humanitaire  et organise régulièrement des journées de consultations gratuites dans les zones les plus reculées du pays et dans la sous-région.

Cheikh Tidiane MBENGUE

- Advertisement -CNLS campagne
- Publicité -

Article récents

49EME CONFERENCE MONDIALE DE L’UNION SUR LA SANTE RESPIRATOIRE – LA HAYE SE PREPARE A LA RENCONTRE DECISIVE

ENVOYE SPECIAL : La Haye (The Hague), capitale mondiale de la justice et de la paix, mais également cité écologique par excellence à l’exemple...

GREVE DE 48 HEURES DECLENCHEE PAR LE SYNDICAT DES MEDECINS – LES HOPITAUX DALAL JAMM ET ROI BAUDOUIN PARALYSES

Suite à l’incendie du service de néonatologie de l’hôpital Maguette Lo de Linguère causant des pertes de vie humaines avec ses relents judiciaires,  le...

JOURNEE DE CONSULTATION GRATUITE AU CENTRE MEDICAL DE FANN RESIDENCE / L’OPACITE DE LA SANTE OCULAIRE VUE PAR UN OPHTALMOLOGUE

Le Sénégal ne dispose en tout et pour tout que moins d’une centaine d’ophtalmologues. Des statistiques décevantes bien en deçà des normes de l’OMS....

MALADIES CHRONIQUES NON TRANSMISSIBLES / LE DIAGNOSTIC EXHAUSTIF DES PROFESSIONNELS DE SANTE

Cancers, diabète, hypertension artérielle, accidents vasculaires, syndromes pos traumatiques, maladies dégénératives, maladies respiratoires, affections  ophtalmologiques, rénales et endocriniennes constituent aujourd’hui des pathologies qui accablent...

Articles similaires

49EME CONFERENCE MONDIALE DE L’UNION SUR LA SANTE RESPIRATOIRE – LA HAYE SE PREPARE A LA RENCONTRE DECISIVE

ENVOYE SPECIAL : La Haye (The Hague), capitale mondiale de la justice et de la paix, mais également cité écologique par excellence à l’exemple...

GREVE DE 48 HEURES DECLENCHEE PAR LE SYNDICAT DES MEDECINS – LES HOPITAUX DALAL JAMM ET ROI BAUDOUIN PARALYSES

Suite à l’incendie du service de néonatologie de l’hôpital Maguette Lo de Linguère causant des pertes de vie humaines avec ses relents judiciaires,  le...

JOURNEE DE CONSULTATION GRATUITE AU CENTRE MEDICAL DE FANN RESIDENCE / L’OPACITE DE LA SANTE OCULAIRE VUE PAR UN OPHTALMOLOGUE

Le Sénégal ne dispose en tout et pour tout que moins d’une centaine d’ophtalmologues. Des statistiques décevantes bien en deçà des normes de l’OMS....

MALADIES CHRONIQUES NON TRANSMISSIBLES / LE DIAGNOSTIC EXHAUSTIF DES PROFESSIONNELS DE SANTE

Cancers, diabète, hypertension artérielle, accidents vasculaires, syndromes pos traumatiques, maladies dégénératives, maladies respiratoires, affections  ophtalmologiques, rénales et endocriniennes constituent aujourd’hui des pathologies qui accablent...

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here