0 6 minutes 3 mois

La prévention des blessures est la prévention et la réduction de la gravité des blessures causées par des mécanismes externes tels que les accidents avant que ceux-ci ne surviennent. Elle fait partie des domaines de la sécurité et de la santé publique. Elle est particulièrement importante chez les personnes atteintes de handicap, car elles présentent souvent un risque plus élevé de blessures en raison de leur situation physique ou mentale. De plus, les personnes atteintes de handicap peuvent avoir des difficultés pour guérir de blessures ou accidents, d’où la nécessité d’adopter des mesures préventives efficaces.

Les stratégies les plus efficaces pour prévenir les blessures chez les personnes handicapées sont les suivantes :

1. Évaluation des risques et adaptation de l’environnement :

Il est crucial d’évaluer le risque de blessures auquel les personnes atteintes de handicap sont confrontées dans leur environnement quotidien. Cela implique de prendre en compte les obstacles physiques, les risques de chute, les dangers, etc. pour s’assurer que l’environnement est sûr. Il est également important de modifier l’environnement pour le rendre plus accessible aux besoins spécifiques des personnes handicapées, tels que des rampes d’accès, des sièges d’appoint, des sièges élévateurs, etc. L’appareillage acoustique et les lunettes de vue, les crèmes solaires amenuisent aussi les risques

2. Formation et éducation :

Une éducation qui inclut les personnes vivant avec un ou plusieurs handicaps s’assure que les différents obstacles physiques, comportementaux et financiers n’empêchent pas ces derniers de participer à l’éducation. Les personnes atteintes de handicap doivent être correctement formées et éduquées sur les dangers pour leur sécurité. Cela peut être réalisé en fournissant des conseils sur la façon d’utiliser les dispositifs d’assistance, l’apprentissage de techniques de déplacement et de transfert en toute sécurité, et l’initiation à l’utilisation de technologie d’assistance (par exemple, les téléphones portables avec alerte d’urgence et de géolocalisation). L’état doit former des spécialistes qui pourront réagir à la diversité en classe et à l’inclusion des personnes handicapées .

Illustration-sante-senegal3. Activités physiques :

Toutes les disciplines sportives peuvent être adaptées en fonction de vos envies de pratique et aptitudes : cecifoot, handibasket. Les activités physiques permettent d’éviter aux personnes en situation de handicap de développer des maladies associées à une trop grande sédentarité ainsi que l’isolement social qui dégrade la qualité de vie. Elles peuvent être bénéfiques pour la santé et contribuer à la prévention des blessures. Des programmes d’exercices personnalisés peuvent être élaborés pour améliorer la force, l’équilibre, la mobilité et la flexibilité des personnes atteintes de handicap. Cela peut être mis en place par le biais de thérapies physiques et de réadaptation.

4. Prévention des chutes :

Oui, effectivement, la prévention des chutes est une stratégie cruciale pour la prévention des blessures chez les personnes handicapées. Les chutes sont l’une des principales causes de blessures chez les personnes handicapées et peuvent souvent entraîner des blessures graves telles que des fractures, des commotions cérébrales et des lésions de la moelle épinière.

Il est donc important de prendre des mesures pour prévenir les chutes chez les personnes handicapées. Les mesures peuvent inclure l’évaluation des risques de chute dans l’environnement de vie de la personne handicapée, l’installation de dispositifs de sécurités comme des rampes d’accès, des sièges élévateurs, et des barres d’appui, et l’apprentissage de techniques de déplacement et de transfert en toute sécurité.

Des exercices personnalisés peuvent également être proposés pour améliorer la force, l’équilibre, la mobilité et la flexibilité de la personne handicapée.

En somme, la prévention des chutes est un élément crucial dans la prévention des blessures chez les personnes handicapées. En prenant des mesures pour prévenir les chutes, nous pouvons aider à maintenir leur sécurité et leur bien-être physique et mental. Pour réduire les risques de chute, il faut aménager les domiciles de façon simple comme dégager les couloirs, être attentif aux points d’appuis, nos maisons doivent avoir un éclairage performant. Nous devons apporter une attention particulière à tout ce qui peut nous faire trébucher, faire glisser comme l’inégalité du sol. Les tapis doivent être fixés ou retirés.
Par Matar Diouf Journaliste

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *