0 2 minutes 3 mois

L’intention était de créer un poulet aux cuisses et aux poitrines énormes, avec des couches et encore des couches de viande, capable de nourrir une famille entière pour un coût minimal.

En 1946, à la fin de la Seconde Guerre mondiale, le gouvernement américain s’est associé à une entreprise pour mettre en place un concours qui allait changer à jamais l’aviculture industrielle dans le monde.

Le concours du poulet de demain invitait les producteurs et les éleveurs de tout le pays à mettre au point, par sélection génétique, un poulet de chair capable de croître le plus rapidement et d’offrir la meilleure qualité de viande possible.

« Avec la concurrence, ils voulaient produire des poulets qui pouvaient prendre de la masse musculaire rapidement et être abattus tôt », explique Richard Thomas, spécialiste de l’archéologie avicole à l’Université de Leicester au Royaume-Uni, à BBC News Mundo, le service d’information en langue espagnole de la BBC.

Les États-Unis cherchaient à répondre à la forte demande de protéines résultant du boom des naissances de l’époque. En outre, la guerre avait entraîné un rationnement de la viande rouge, destinée à nourrir les soldats sur le front.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *