0 4 minutes 3 mois

Le directeur général de l’OMS, le président de la COP28 et l’envoyée spéciale de l’OMS pour les changements climatiques et la santé alertent, dans une tribune au « Monde », sur l’impact majeur que les changements climatiques pourraient avoir sur la santé et appellent à prendre des mesures fortes lors de la Journée de la santé, qui se tiendra le 3 décembre.
Vous pouvez partager un article en cliquant sur les icônes de partage en haut à droite de celui-ci.

Face à l’une des plus grandes menaces qui pèsent sur la santé de l’humanité, l’objectif impérieux de mettre en œuvre, de toute urgence, des mesures de lutte contre les changements climatiques n’est toujours pas atteint. Les changements climatiques sont réels et actuels, et leurs effets se font sentir dans le monde entier.

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) estime qu’un décès sur quatre – un chiffre colossal – peut être attribué à des causes environnementales évitables, et que les changements climatiques exacerbent ces risques. Les changements climatiques posent une multitude de défis complexes en matière de santé, allant des phénomènes météorologiques extrêmes à la propagation des maladies infectieuses en passant par l’exacerbation des maladies chroniques.

Nous ne pouvons les éviter par un vaccin ni les traiter par un antibiotique. Mais nous savons que nous pouvons en atténuer les effets. Il est essentiel de réduire les émissions à effet de serre dans tous les secteurs pour limiter les changements climatiques et faire en sorte que l’objectif de 1,5 °C reste atteignable. Pour ce faire, nous devons décarboner nos systèmes énergétiques et réduire nos émissions d’au moins 43 % au cours des sept prochaines années.

Il y a un lien entre la santé et les changements climatiques

En 2030, si nous n’agissons pas, les changements climatiques conduiront bientôt à la submersion des systèmes de santé du monde entier. Les phénomènes météorologiques extrêmes – comme les sécheresses, les inondations et les vagues de chaleur – augmenteront en fréquence et en gravité à mesure que la planète se réchauffera. Par exemple, les inondations qui ont frappé le Pakistan en 2022 ont touché 33 millions d’individus au total, dont huit millions qui ont été déplacés.

Nous savons que le pire est à venir. La Banque mondiale estime que, si nous ne prenons pas de mesures audacieuses de toute urgence, les changements climatiques entraîneront le déplacement d’environ 216 millions de personnes d’ici à 2050. Les changements climatiques mettent en péril des vies et des moyens de subsistance alors que les systèmes alimentaires mondiaux peinent à nourrir un monde en pleine croissance et que les sources d’eau sont compromises. Ils provoquent aussi une recrudescence des maladies infectieuses comme la dengue et le choléra, qui mettent en danger des millions de personnes.

Les mesures visant à réduire les émissions à effet de serre peuvent

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *