0 3 minutes 1 mois

La lutte contre le vih sida a été concomitamment menée avec celle contre les maladies sexuellement transmissibles. Entre les deux, il a été naturellement relevé la relation de cause à effet. Globalement il y a eu ainsi des résultats satisfaisants qui ont été relevés.

Selon des sources médicales spécialisées, les infections sexuellement transmissibles touchent aussi bien les femmes, les hommes et les enfants qui sont répartis dans les différentes couches de la population. D’après les données du Conseil national de lutte contre le sida (Cnls) au Sénégal, un total de 206 840 cas ont été dénombrés dont 196 866 cas soit 95,2 % chez les femmes. Les mêmes données renseignent aussi que l’écoulement génital reste le syndrome le plus répertorié chez les femmes avec 109636 cas soit 53 % de l’ensemble des cas relevés. Cela est suivi par des douleurs abdominales basses soit 42%  des cas. Puis les ulcérations génitales dans l’ordre de 5% répertoriés chez les femmes.

Cependant pour les nouvelles infections à vih, elles sont passées de 2421 en 2010 à 1575 en 2022 soit une baisse de 53,7%.

Selon les mêmes sources, pour une réduction de 81,5%, le Sénégal est sur la bonne voie pour atteindre le but assigné par l’Onusida. Au niveau des enfants, les nouvelles infections sont passées de 22,2% en 2021 à 20,7 % en 2022. Alors que chez les adolescents, les nouvelles infections ont légèrement augmenté de 14,3% à 14,4% entre 2021 et 2022.  Il a été aussi établi que 61,8% des nouvelles infections surviennent chez les jeunes de 26 à 49 ans. Chez les nourrissons de 0 à 4 ans, elles sont de 20,7% tandis que chez les 15 à 24 ans, elles sont de 14,4%. Au niveau des adultes à partir de 50 ans, elles sont de 3,1%.

Par ailleurs, nos mêmes sources d’informations mentionnent que 992 décès liés au Sida ont été enregistrés en 2022  soit une diminution de 3,2 % . Cela a été comparé au taux de décès entre 2021 et 2022 qui est de 1024 cas.

Pour dire qu’au Sénégal, les autorités étatiques, administratives et médicales ont été de tout temps très vigilantes dans la lutte contre le vih sida et les infections qui lui sont rattachées.

   Cheikh Tidiane MBENGUE

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *