0 3 minutes 3 mois

Enfin, le rêve qui se réalise. Dans un pays où les dialysés augmentent considérablement, le recours aux méthodes d’endiguement voire d’éradication de l’insuffisance rénale demeurent nécessaires. Avec cette bonne nouvelle pour la médecine au Sénégal, la solution est trouvée. C’est ce dimanche 26 novembre 2023 que le consortium Hôpital Aristide Le Dantec – Hôpital Militaire de Ouakam a réussi la transplantation rénale programmée pour élargir l’arsenal thérapeutique au Sénégal. Les interventions se sont déroulées dans l’hôpital Miliaire de Dakar, sous la conduite du Dr Youhanidou Wane Dia, médecin Colonel gynécologue obstétricienne et directrice de l’hôpital militaire de Ouakam. Les opérations ont concerné 3 malades.

Ce 26 novembre, deux couples ont été pris en charge, ( de 08h à 14h le premier couple ( des époux ) et de 15h à 21h le deuxième couple ( des frères ). Ce lundi, un troisième et dernier couple ( des sœurs ) aussi, prises en charge (de 08h à 14h).

Dans ces interventions, se sont les turcs, en soutien aux sénégalais qui ont effectué le travail qui constitue pour le Sénégal un tournant dans l’intervention chirurgicale concernant les reins.

Le Dantec n’étant pas ouvert, cette équipe composée d’éléments de L’ Hôpital Militaire de Ouakam et de Le Dantec forment un consortium dans lequel on peut citer: le Pr Alain Khassimou Ndoye, chef de service du département d’Urologie de Le Dantec et coordonnateur de l’Enseignement supérieur en Urologie, le Pr Fary Ka, président du conseil national du don et de la transplantation, le Pr Babacar Diao, Médecin Colonel chef de service du département d’Urologie à HMO.

Ces grands spécialistes sont aussi entourés d’autres médecins notamment le Dr Ndeye Aïssatou Bagayogo, Médecin Urologue, le Dr Amath Diouf – Médecin Urologue ainsi que du Dr Baris Anik et de son équipe.

L’armée a osé et a finalement réussi la prouesse qui pour rappel, était attendue depuis le régime d’Abdoulaye Wade. C’est c’est plus de quinze ans après qu’elle se réalise. Rappelons que les interventions ont eu l’approbation du chef d’Etat major général des armées (CEMGA), Général de Corps d’Armée Mbaye Cisse et surtout, du chef de l’Etat, Macky Sall chef suprême des armées.

Cheikh S. FALL

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *