0 3 minutes 5 jours
Au nom de la décentralisation, après Dakar, Kaolack accueillera la seconde phase du projet  » bien vieillir ». Une fois la survenue du 3 ème âge, de nouvelles pathologies arrivent et si d’aventure, le VIH sida est détecté chez les patients, cela amène à former et des techniciens de la santé et des acteurs communautaires. 
L’atelier de ce mardi a réuni Dr Abdou Karim Diop,coordonnateur du Crcf, Dr Mamadou Koume, chef de service gériatrie a Chu Fann, El Hadj Bara Diop, coordonnateur du projet. Le plus grand défi du Sénégal est le vieillissement de sa population. Pour l’heure, la grande révolution attendue du législateur c’est de légaliser les soins a domicile. Difficile à partir d’un certain âge de voir le patient se rendre à l’hôpital d’où le recours à des communautaires. L idée en fait c’est de former les communautaires et les médecins à conjuguer leurs efforts aussi bien pour le VIH sida qui est devenu une maladie chronique aux autres maladies telles que le diabète, l’hypertension, l’hépatite B. Indépendamment de leur vulnérabilité liée au VIH sida, l’apparition de ces pathologies complique davantage la situation. Fatoumata Ly, chargée de programme au CNLS, a évoqué la validation du texte en attente ce qui permettra la prise en charge intégrale du patient atteint par les pathologies liées a l’âge et le VIH. Chacun doit s’y mettre car la personne a le droit de bien vieillir.
Les comorbidités évoquées un peu plus haut exigent des soins aigus surtout que le VIH est maîtrisé grâce aux médicaments antirétroviraux (ARV). Il faut donc un réel besoin de rapprochement pour améliorer la prise en charge, ajoutera Dr El Hadj Bara Diop. Mame Birame Faye qui est à la tête d’associations concernées a fait le plaidoyer dans ce sens arguant que la comorbidité étant élevée à hauteur 27,5/100 des cas d’hypertension artérielle plus de 53/100 ont plus de 60 ans. Cette nouvelle prise en charge portant des soins à domicile est appelée la médecine de demain.
Ibrahima DIOP

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *