0 3 minutes 2 mois

Présente et assidue lors des différentes commémorations de la Journée Mondiale du Sida tenue au Sénégal, l’Usaid n’a pas été en reste puisque sa Directrice Nora Madrigal a tenu à réaffirmer l’engagement du gouvernement américain à soutenir la lutte et à encourager les acteurs communautaires.

20 ans d’accompagnement du gouvernement américain par le biais du programme Pepfar afin d’accompagner la croisade contre le Sida. Une prouesse qui a permis à la Directrice de l’Usaid au Sénégal de louer le leadership et l’engagement communautaire qui ont permis à notre pays de réaliser des progrès énormes.  En effet, lors de la cérémonie marquant la journée mondiale, Mme Nora Madriga en a profité pour saluer les efforts consentis par la société civile dans la lutte contre le vih Sida. Groupes, associations, réseaux et d’autres organisations ont créé une barrière humaine contre l’avancée de la pandémie. Et c’est grâce à cette forte participation communautaire que les programmes de lutte contre le VIH ont pu faire des levées de fonds pour améliorer la prévention et faciliter l’accès aux traitements ainsi que d’apporter un soutien aux personnes infectées, précisera Nora Madrigal.

Qui rappelle également que les 20 ans du programme Pepfar administré à travers l’Usaid leurs ont permis d’être au front avec les acteurs de la lutte contre cette pandémie. De quoi a permis de dire au fonctionnaire de l’Usaid que « les victoires on les partage de façon certaine » avant de faire remarquer que la lutte contre le vih « c’est la prévention, le dépistage, le traitement et l’amélioration des services de laboratoires. » Et  selon toujours Madrigal dans les 20  ans de lutte, les acteurs communautaires ont joué un rôle crucial tout en intégrant les services de santé nationale.  Nora Madrigal ajoutera en substance : » tous ces progrès et acquis doivent être maintenus pour permettre au Sénégal d’arriver à l’objectif qui est l’élimination totale du VIH d ici 2030″. Surtout que l’évolution de la lutte a permis de mettre en oeuvre des stratégies innovantes comme l’autodépistage et l’offre de service en ligne.

Enfin, la directrice de l’Usaid, parlant de l’édition 2023 a profité de la tribune pour associer sa voix à la campagne des 16 jours d’activisme contre la violence basée sur le genre. Elle invite tous les alliés qui s’activent dans la prévention de la violence à l’égard des femmes à intensifier le plaidoyer auprès des autorités compétentes.

 

                                                                                                                                                                        Ibrahima DIOP

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *