0 2 minutes 3 mois

La journée mondiale de lutte contre le Sida est célébrée ce 1er décembre. Au Sénégal, le taux de prévalence n’est pas inquiétant, il est de 0,3 %. Il y a des disparités dans les régions sud et sud-ouest sont plus touchées du pays. Les jeunes sont de plus en plus touchés.

« L’épidémie du Sida est en baisse au Sénégal. Le taux de prévalence est de 0,3 % dans la population générale. Ce taux de prévalence cache des disparités parce qu’il y a des régions, les régions du sud et du sud-est, le taux de prévalence est 5 fois supérieur à la moyenne nationale. Elle peut aller à 1,5 % dans les régions de Kolda, 1 % à Ziguinchor, 0,9 % à Kaffrine et à Kédougou », a fait savoir sur les ondes de la RFM, le Docteur Safiétou Thiam, secrétaire exécutive du Conseil national de la lutte contre le Sida.

Selon elle, ce « taux est faible dans la population générale, mais concentré dans certains groupes qui sont à haut risque dont le taux peut aller jusqu’à plus de 20 fois la moyenne nationale ».

À en croire Docteur Thiam, les jeunes sont de plus en plus touchés par le VIH. « Si on regarde les nouvelles infections, c’est-à-dire si on étudie les personnes infectées l’année dernière, en 2022, il y a plus de jeunes qu’en 2021. Ça nous pose un problème, si on ne fait pas attention le VIH risque de revenir chez les jeunes ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *